Bibliothèque Mazarine

27 mai 2011
Par

La bibliothèque personnelle du cardinal Mazarin (1602-1661), principal ministre de la minorité de Louis XIV, fut ouverte au public dès 1643 ; c'est la plus ancienne bibliothèque publique de France.

  • Collection des imprimés 
  • La bibliothèque Mazarine détient :

    - un fonds ancien encyclopédique (XVIe-XVIIIe siècles) : théologie, controverses religieuses (jansénisme notamment), histoire, politique, droit, littérature, sciences (médecine en particulier), éditions latines, françaises et étrangères (notamment italiennes, espagnoles et anglaises).

    - un fonds moderne spécialisé en histoire (XIXe-XXe siècles) : histoire religieuse, littéraire et culturelle du Moyen Âge (XIIe-XVe siècles) et des XVIe-XVIIe siècles, histoire du livre, histoire locale et régionale de la France. Aujourd'hui, la politique documentaire de la Bibliothèque s'organise autour de ces thématiques en privilégiant la France sans exclure l'Europe.
    Le support papier (ouvrages et périodiques) occupe une place prépondérante mais la Bibliothèque acquiert aussi des ressources électroniques (CD-roms, DVD-roms, abonnements en ligne) signalées dans le catalogue et consultables en salle de lecture.

  • Collection des manuscrits
  •  

    La Bibliothèque du cardinal Mazarin comprenait un ensemble important (un peu plus de 2 000, si l'on exclut les 300 volumes de l'ancienne collection Brienne, qui sont des copies de pièces d'archives) de manuscrits médiévaux et modernes rédigés non seulement en latin (environ 900), mais aussi en grec, français, italien, espagnol, catalan, portugais, islandais et dans les principales langues orientales (hébreu, arabe, turc, persan, copte, syriaque).
    Cette collection, léguée par le cardinal, en même temps que le reste de sa bibliothèque, au Collège des Quatre-Nations, ne constitue pas, pourtant, la base de l'actuel fonds des manuscrits de la Bibliothèque Mazarine. A la suite d'un accord imposé par le pouvoir royal en 1668, les manuscrits furent en effet "échangés" contre les ouvrages imprimés figurant en double dans la Bibliothèque royale. Ils se trouvent aujourd'hui dans les différents fonds du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France et en constituent une des richesses.
    A l'exception de quelques manuscrits acquis au XVIIIe siècle par les bibliothécaires du collège, le fonds actuel de manuscrits médiévaux et modernes de la Bibliothèque Mazarine provient essentiellement de confiscations révolutionnaires. L'abbé Leblond se servit largement dans le dépôt littéraire de Louis-la-Culture (rue Saint-Antoine) où la plupart des manuscrits provenant des établissements religieux parisiens avaient été rassemblés ; il obtint également les quelques manuscrits que conservait encore l'abbaye de Saint-Denis à la veille de la Révolution, s'attribua aussi des manuscrits présents dans les bibliothèques d'émigrés et profita de sa position de "commissaire pour la recherche des objets de science et d'arts dans la Belgique et dans les pays conquis par les armées du Nord et de Sambre-et-Meuse" pour enrichir la bibliothèque de manuscrits provenant de ces régions.
    Aux XIXe et XXe siècles, quelques donations sont venus enrichir encore les collections de la Mazarine, essentiellement des papiers d'érudits (fonds Faugère, Thiébaut de Berneaud, Tastu, Lebrun, Demangeon-Perpillou, Laurain-Portemer...) mais également des manuscrits médiévaux et modernes (donation de Paul et Madeleine Faralicq, donation des héritiers de Julien LeRoy White...) ou des documents concernant l'histoire des Antilles (legs Marcel Chatillon), dont les archives de la Société des Amis des Noirs fondée en 1788 par Brissot et Clavière. Certains de ces fonds, encore en cours de traitement, ne sont pas entièrement consultables.

    Les manuscrits de la Bibliothèque Mazarine, catalogués une première fois au cours du XIXe siècle (notamment par Taranne et Thiébaut de Berneaud), ont fait l'objet vers 1880 d'un recatalogage, avec attribution de nouvelles cotes, par Auguste Molinier dont le résultat a été publié en quatre volumes (Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque Mazarine par Auguste Molinier, préf. d'Alfred Franklin. Paris : Plon, 1885-1892). Cette publication a fait l'objet de suppléments, publiés ou non, dont le dernier a été rédigé par Pierre Ganault en 1993.
    Aujourd'hui, les manuscrits de la Bibliothèque Mazarine sont recensés dans Calames (Catalogue Accessible en Ligne des Archives et Manuscrits de l'Enseignement Supérieur).

    Afin de mieux assurer la préservation des originaux et de mieux diffuser auprès du public les informations textuelles ou iconographiques véhiculées par ces ouvrages, les 1 400 manuscrits médiévaux de la Bibliothèque Mazarine ont tous été reproduits au cours d'une campagne de microfilmage menée de 1995 à 1997 par l'Institut de Recherche et d'Histoire des Textes (I.R.H.T.). En outre, le décor de ces documents a fait l'objet d'une numérisation systématique et, depuis octobre 2002, la base de données Liber Floridus, riche de plus de 30 000 images, dont plus de 16 000 concernant des manuscrits de la Bibliothèque Mazarine, est accessible en ligne.

    Lien


    Imprimer ce billet Imprimer ce billet

    Mots clefs :

    Posté dans : Etablissements partenaires

    Un commentaire pour “ Bibliothèque Mazarine ”

    1. Diablo 3 le 09/09/2011 à 22:03

      Everything is really open and quite clear explanation of concerns. was truly data. Your internet site is really useful. Many thanks for sharing.

    Laisser un commentaire

    diciembre 2014
    L M X J V S D
    « jun    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031