Gallica va s’ouvrir aux autres bibliothèques

A l’heure actuelle, près de 70 % des documents numérisés par les bibliothèques ne sont pas mis en ligne et demeurent sur des supports à durée de vie restreinte. En effet, les bibliothèques renoncent souvent à développer des plateformes couteuses en moyens financiers et humains pour des fonctionnalités et une visibilité loin d’être toujours satisfaisants. Elles ont pourtant la possibilité de diffuser gratuitement ce qu’elles ont numérisé sur e-corpus, mais de trop nombreux bibliothécaires en ignorent malheureusement encore l’existence.
Mais l’une des principales raison qui explique cette situation est aussi l’actuelle impossibilité pour les bibliothèques « d’uploader » leurs fichiers sur Gallica. Les bibliothèques peuvent certes faire « moissonner » leurs références de leurs livres numérisés et diffusés sur leurs propres portails de diffusion. Mais nombreuses sont celles qui précisément n’ont pas, comme nous l’avons dit, les moyens de disposer d’une telle plateforme de diffusion et Gallica n’offre aucun débouché pour ces 70 % de documents.
Néanmoins d’après l’annonce qui vient d’être passée dans les Echos par Arnaud Beaufort, Directeur Adjoint de la BnF, ce sera bientôt chose possible. Les bibliothèques pourront donc directement charger leurs documents sur Gallica et disposer d’un Gallica en marque blanche, c’est à dire de la plateforme BnF à leurs couleurs, avec leurs noms de domaines, à l’image de ce que réalise déjà e-corpus avec ses sites satellites.

Source : http://technologies.lesechos.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *