Compte-rendu de la rencontre avec Bob Stein au Labo de l’édition

Avec la démocratisation du livre de masse, la lecture d’orale et collective est devenue silencieuse et privée. Le développement du web pourrait permettre un retour à une relation moins hiérarchique et unilatérale entre l’auteur et ses lecteurs. Le livre pourrait ainsi redevenir un lieu de collaboration entre eux, le fédérateur d’une communauté de pensée. Plus concrètement, avec le social book, il est envisagé de permettre le commentaire sur n’importe quel paragraphe d’un texte et de dialoguer avec d’autres lecteurs commentateurs. Ce type de service apporterait une réelle valeur ajoutée au livre électronique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *