Formation gratuite à E-corpus 2.0 (réseaux sociaux) .. le 28 juin 2012 , à Arles

E-corpus est présent sur le web 2.0, vous pouvez contribuer à sa visibilité et échanger des informations liées à notre bibliothèque numérique et à son contenu.

Vous possédez votre propre portail dédié ou votre bibliothèque virtuelle, comment les mettre en évidence et les faire connaître sur le web ? Vous désirez communiquer : diffuser, partager, recueillir des informations et utiliser les réseaux sociaux dans l’univers professionnel de la documentation ?

Flux RSS, Newsletter, Blog, Twitter, Facebook, etc. , chacun a son utilité à adapter à vos besoins. Venez découvrir tout cela le 28 juin au CCL !
Pour plus d’informations ou pour vous inscrire cliquez ici.

Compte-rendu de la rencontre avec Bob Stein au Labo de l’édition

Avec la démocratisation du livre de masse, la lecture d’orale et collective est devenue silencieuse et privée. Le développement du web pourrait permettre un retour à une relation moins hiérarchique et unilatérale entre l’auteur et ses lecteurs. Le livre pourrait ainsi redevenir un lieu de collaboration entre eux, le fédérateur d’une communauté de pensée. Plus concrètement, avec le social book, il est envisagé de permettre le commentaire sur n’importe quel paragraphe d’un texte et de dialoguer avec d’autres lecteurs commentateurs. Ce type de service apporterait une réelle valeur ajoutée au livre électronique.

T-Pen, un outil pour la transcription des manuscrits

T-Pen, un outil libre d’aide à la transcription des manuscrits offrant des possibilités de transcriptions collaboratives. Le projet est développé par le Center for Digital Theology at Saint Louis University (SLU) et financé par la Andrew W. Mellon Foundation et le National Endowment for the Humanities (NEH).

Site de T-Pen : t-pen.org


Les bibliothèques de l’Institut français du Proche-Orient sur e-corpus

Neuf centres de documentation répartis sur quatre sites.
Le pôle documentaire de l’Institut français du Proche-Orient regroupe 6 bibliothèques, 2 cartothèques et 1 photothèque, situées à Beyrouth, Amman, Damas et Alep.
Au total, sont ainsi disponibles plus de 125 000 ouvrages ou documents et 800 titres de périodiques en cours, touchant l’archéologie et les sciences de l’Antiquité, les études arabes, médiévales et modernes et les études contemporaines sur l’ensemble des régions du Proche-Orient.
L’accès à toute cette documentation est gratuit, la consultation se faisant uniquement sur place (pas de service de prêt individuel).

Les fonds numérisés accessibles et en cours de numérisation :

  • Les publications épuisées de l’IFPO
  • Les journaux arabes (les magazines littéraires arabes du XIXeme siècle (collection Damas IFPO) EN PROJET et La presse irakienne EN PROJET)
  • La photothèque (photographies d’archéologie : 20 751 images et fonds Camille Hammad (Alep) EN PROJET)
  • Livres anciens de la médiathèque IFPO de Damas EN PROJET
  • Site web : www.bib-ifporient.org

    Après Internet Archive, Google Books et Hathi Trust, une nouvelle bibliothèque numérique géante est annoncée : la Digital Public Library of America

    Après Internet Archive, Google Books et Hathi Trust, une nouvelle bibliothèque numérique géante est annoncée : la Digital Public Library of America

    Imaginée en octobre 2010 dans le cadre d’une conférence du Radcliffe Institute for Advanced Study, supportée par la Alfred P. Sloan Foundation, hébergée au Berkman Center, et enfin, annoncée par Robert Darnton, le Directeur de la bibliothèque de Harvard, la « Digital Public Library of America » (DPLA) devrait voir le jour en avril 2013 avec l’ambition de faire mieux que Internet Archive et que le Hathi Trust.

    La Fontaine 10

    Le référencement, quelles bonnes pratiques ? Par Google France, au labo de l’édition – 2, rue Saint-Médard, 75005 Paris – Jeudi 14 juin de 17h30 à 19h30

    Il existe aujourd’hui plus de 100 milliards de sites web ; seul un internaute sur trois va au-delà des trois premiers résultats de recherche ; le premier résultat est 4 fois plus cliqué que le deuxième : ces quelques chiffres témoignent de l’importance d’un bon référencement pour rendre visible son activité dans le secteur du livre comme dans tout autre secteur. Ouvrir un site web sans travailler son référencement reviendrait à ouvrir une magnifique librairie, remarquablement achalandée, en plein désert.
    Face à cet enjeu stratégique pour le secteur de du livre sur internet, Le Labo de l’édition vous invite à assister le jeudi 14 juin à 17h30 à une conférence de Maxime Tiran, ingénieur chez Google, qui couvre aujourd’hui 90% des parts de marché et de la recherche en ligne en France.
    Le référencement d’un site web se travaille grâce à une bonne compréhension du fonctionnement des moteurs de recherche et une connaissance des techniques de référencement naturel et payant.

    La présentation de Maxime Tiran abordera la question du référencement dans son ensemble, tant dans ses aspects théoriques que pratiques :

    – Présentation générale du moteur de recherche de Google
    – Qu’est-ce que le référencement ?
    – Le principe du Page Rank (comment ça marche)
    – Référencement naturel versus référencement payant
    – Y a-t-il des bonnes pratiques en matière de référencement ?
    – Existe t-il des outils de déréférencement pour un livre ?

    La deuxième partie de la conférence sera consacrée à un échange avec le public sur des cas concrets de référencement.

    Maxime Tiran est ingénieur chez Google depuis 4 ans. Il aide les acteurs les plus importants du monde du Web à mettre en place des stratégies marketing performantes en utilisant au mieux les outils Google (Moteur de recherche, AdWords, Maps, mobile, etc…). Avant de rejoindre Google, Maxime Tiran a travaillé 6 ans chez IBM dans la Silicon Valley.

    Pour s’inscrire à cet événement (entrée libre dans la limite des places disponibles).

    Google partenaire du Labo de l’édition.
    Google a choisi de soutenir l’activité du Labo de l’édition en direction des jeunes entreprises innovantes et des acteurs traditionnels de l’édition face aux enjeux du numérique. Entre autres actions conjointes, des événements tels que conférences, ateliers, master class sont régulièrement organisés au Labo de l’édition avec les équipes de Google sur ses domaines d’expertise.

    Web sémantique : Google lance Knowledge graph

    Après l’abandon de sa roue magique, Google lance Knowledge graph, une nouvelle fonctionnalité permettant au moteur de suggérer des pages en fonction de la recherche, car il associe des concepts aux mots clés saisis par l’internaute afin d’en comprendre le sens. Ce faisant des requêtes en langage naturel deviennent également possibles. Jusqu’à présent on liait des pages web entre elles. Knowledge graph est une tentative pour lier les informations entre elles, pour s’attacher au sens des mots au lieu de s’attacher à leur forme.
    Plus d’informations sur le blog de Google :
    http://googleblog.blogspot.fr/2012/05/introducing-knowledge-graph-things-not.html